Chromatographie d’adsorption (chromatographie liquide-solide)

La chromatographie d'adsorption est caractérisée par une phase stationnaire solide et une phase mobile liquide. C'est une méthode d'HPLC.
Un adsorbant est une substance dont les atomes centraux (au coeur de la matière) sont soumis à des forces égales dans toutes les directions tandis que les atomes de surface sont assujettis à des forces qui ne s’équilibrent pas et peuvent attirer des molécules de la solution environnante pour établir l’équilibre.

Phase stationnaire en chromatographie d'adsorption

La phase stationnaire est généralement un gel de silice.
Les gels de silices présentent en surface des groupements silanols Si-OH qui sont soit libres soit reliés entre eux par des liaisons hydrogènes, soit liés à des molécules d’eau par liaison hydrogène. Il existe aussi de ponts siloxane obtenus par chauffage léger (déshydratation) (comme des époxydes mais avec des atomes de Si à la place du C)
Les gels de silices sont légèrement acide et donc bien adaptés aux produits basiques. Ils sont hydrophiles et polaires.

Les isothermes d'adsorption permettent de prévoir le comportement de phase sationnaire.

Activation du gel de silice

Selon la teneur en eau adsorbée sur le gel, la silice sera plus ou moins activée.
Un séchage prolongé rendra le gel très actif, un passage d’eau la désactivera.

La surface spécifique des gels de silice est élevée (supérieure à 200 m²/g) et plus elle est élevée, plus le soluté est retenu.