Nomenclature en chimie organique

La nomenclature permet de nommer les composés chimiques sans ambiguïté. Celle de l'IUPAC (International Union of Pure and Applied Chemistry) est utilisée internationalement. Malheureusement, d’anciennes nomenclatures sont encore couramment utilisées de nos jours ce qui peut entraîner certaines confusions.

Les principales convention dans la nomenclature :

- La nomenclature des molécules est de la forme : préfixe – squelette – suffixe
- Le groupe caractéristique détermine le suffixe
- Les indices sont placés devant la fonctions auxquels ils s’applique.
Exemple : butan-2-one. En pratique il est fréquent de les voir placés avant le nom : 2-butanone
- Les virgules servent à séparer les indices ou les lettres se rapportant à une même fonction. Exemple  : 1,4 – dichlorobutane ; R,S- ; cis,trans…
- Les traits d’union séparent les indices des différentes syllabes du composé.
Exemple : trans-1,4-dichlorobut-2-ène.
- Le préfixe placé juste devant le squelette n’est pas séparé par un trait d’union
- Les parenthèses sont utilisées soit pour les indications de stéréochimie (Z et E), soit pour les radicaux substitués. Exemple :  2-(1-hydroxyethyl)-
- Les crochets sont utilisés pour noter les « ponts » sur les molécules cycliques.
- La première étape pour déterminer le nom de la molécule est la recherche de la chaîne principale.

Nomenclature des molécules organiques