Photomètre de flamme (instrumentation)

Un photomètre de flamme est composé :

  1. un nébuliseur qui permet de créer un «brouillard» avec la solution à analyser
  2. un brûleur: les gaz employés peuvent être de l'acétylène, du butane ou du propane en fonction de la température de la flamme souhaitée
  3. un filtre ou monochromateur
  4. un détecteur : cellule photoélectrique.

Température de la flamme: elle dépend du comburant
Mélange butane-air : T = 2200°K
Mélange acétylène-air : T = 2600°K

Interférences en photométrie de flamme

Des interférences sont de 2 ordres : physiques et chimiques.
Les interférences physiques

  • Elles sont dues aux fluctuations des conditions opératoires (débit du comburant, température de la flamme)

Les interférences chimiques:
De multiples phénomènes interagissent avec l'équilibre d'ionisation selon la quantité d'espèces présentes dans la flamme. Il peut y avoir la formation d'oxyde ou d'hydroxydes ou d'hydrure avec l'ion analysé et modifier le nombre d'atomes disponibles.

  • interactions dues aux anions de la solution
  • interactions dues à l'ionisation des autres ions de la solution. Pour palier à cet inconvénient, on peut utiliser un tampon d'ionisation.