Chromatographie en phase gazeuse (CPG)

Principe de la CPG

Le mélange à éluer est injecté à l'aide d'une seringue. Une fois vaporisés par l'injecteur, les composés sont entraînés dans la colonne par le gaz vecteur (le plus souvent He ou N2). Suivant l'affinité avec la phase stationnaire, les composés sont séparés avant d'être détectés en sortie de colonne. Les appareils de CPG sont frequemment couplés avec un spectromètre de masse pour l'identification des composés au fur et à mesure de leur élution.

Les applications sont multiples et la liste ci-dessous est loin d'être exhaustive :

  • analyses des produits pétroliers et des carburants
  • détermination de la composition d'huiles essentielles, de parfums
  • contrôle dans l'industrie pharmaceutiques des médicaments
  • analyse des pesticides et insecticides
  • recherches et synthèses organiques
  • Toxicologie et recherche de drogues


Appareillage de CPG

Il est constitué de 3 parties:

  • un injecteur équipé ou non d'un passeur automatique
  • une colonne placée dans une enceinte thermostatée (four). celle-ci devra être choisie en fonction de sa polarité et des analytes à séparer
  • un détecteur
Appareillage de GC

L'efficacité de la séparation est dépendante du débit du gaz vecteur. Elle ne suit pas une loi linéaire et dépend du gaz vecteur employé. Il faudra également tenir compte de la capacité de la colonne dans le calcul des concentrations des solutions injectées au risque de saturer la colonne. Enfin, il est possible de calculer le temps mort en injectant une série analogue de composés.